6 juil. 2011

Bienvenu !




Chers ami(es), chers visiteurs,

 Je vous accueille sur mon blog avec cet extraordinaire "cadre de miroir baobab" en fer forgé réalisé dans mon atelier, il y'a 2 ans. J'ai inséré un message au milieu pour vous souhaiter la bienvenue. 
 Pour moi c'est une œuvre d'art car il a nécessite beaucoup d'heures de travail. Il me tient particulièrement à cœur, parce que j'y ai mis du mien pour aboutir à ce résultat. Eh oui ! Suis je forgeronne me demanderez vous ? En fait, j'ai toujours aimé la décoration, et le fer forgé est entré dans ma vie grâce à un ami ferronnier chez qui je sous-traitais au début, quelques travaux. C'est lui qui m'a  initié,  et encouragé à ouvrir mon propre atelier. Aussi je conçois, reproduis et réalise tout objet en métal sur mesure et de façon artisanale: mobiliers d'intérieur et d'extérieur ; les gros œuvres: portails, rampes d'escaliers, balcons; des accessoires de décoration, objets d'art etc. Comme autre activités liés à la décoration: l'ameublement, le relooking d'appartement et maisons, les travaux de rénovations, des conseils.


Je n'ai pas appris à forger (c'est un travail harassant qui demande de la concentration, de la force et du talent), mais à connaitre le fer forgé, le produit i.e.: le métal: ses caractéristiques, les techniques et processus de fabrication d'un  objet, ses différents gabarits etc. J'ai finalement ouvert mon propre atelier et me suis entourée de jeunes techniciens très talentueux. Quelques jeunes en difficultés, orphelins ou enfants de la rue ont suivi une formation gratuite dans mon atelier, pour eux je suis comme une maman... Moi je conçois, organise et planifie la production, je coordonne les travaux jusqu'aux finitions et livraison. Je suis assistée par un chef d'atelier.

 Avec mon goût pour la décoration, ma créativité et mon sens de l'esthétique, je suis une femme active dans un domaine  réservé exclusivement aux hommes ; j'ai toujours apporté à toutes mes réalisations une touche personnelle, une touche de féminité, de l’amour, le souci du détail et des finitions. Pas toujours facile quand on est entourée que d'hommes qui pensent que vous n'y connaissez rien en la matière, parce que vous êtes une femme et que vous ne pouvez ni battre le fer, ni voir les défauts de fabrication, ces petits petits détails auxquels je suis très sensible. On me dit souvent que je suis trop exigeante au niveau des finitions et que le fer forgé ne doit pas être parfait, complètement lisse, enfin... Les débuts ont été très difficiles, mais au fil du temps et des années, j'ai beaucoup appris sur l'activité, sur les rapports humains et sur moi. 

Je suis toujours émue par le résultat final. Je reste toujours subjuguée par la beauté des objets, des lignes, la finesse, l'harmonie et la matière du fer forgé. C'est fou tout ce qu'on peut faire avec du métal. 

Revenons en au cadre de miroir ci-dessous, il n'a pas été facile à réalisé, le modèle m'avait été rapporté par une cliente pour que je le reproduise. J'avais accepté de le faire parce que c'était un véritable challenge, et croyez moi, ce projet nous a donné du fil à retordre. Je pensais que mes techniciens le réussiraient sans trop de difficultés ! Ils se sont arrêtés aux deux troncs martelés. La tête avec les branches était un véritable casse tête pour eux et ils craignaient de mal faire. Voyant le délai approcher, j'ai décidé un jour férié et tranquille de prendre le taureau par les cornes, je me suis rendue à l'atelier avec deux de mes techniciens pour m'aider à monter la partie la plus difficile: la tête portant les branches des deux baobabs siamois. J'ai dessiné les branches, ils ont découpé, martelé et donné du relief. Il ne restait plus qu’à fabriquer les petites ramifications situées aux extrémités des branches. Mes assistants ne savaient pas comment interpréter ce qu’ils voyaient sur la photo qui n'était pas déjà très nette, alors j'ai pris du fer à béton rond de diam 6 pour  donner plus d’effet. Sur la cintreuse, j'ai formé quelques tiges torsadées pour que les techniciens continuent de le faire, puis on a découpé, rassemblé et soudé les pièces en créant différentes formes. Au final, nous avons pu monter le cadre et le résultat à été plus que satisfaisant.
J’espère vous faire découvrir d’’autres réalisations issues de mes créations ou non.  Merci de vous être arrêté pour visiter mon blog et lu cet article.

Cordialement. Dina.
Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Bonjour! Vous avez un site intéressant. C'est agréable à visiter ici.

    RépondreSupprimer
  2. Salut, il est agréable votre blog et mes encouragements pour vos activités, j'aime beaucoup le fer forgé et certains de vos réalisations sont vraiment jolies. Il est très original le cadree de miroir, il est trop top !

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  3. Tous mes encouragements.

    RépondreSupprimer
  4. Hello! My first visit, will visit you again. Seriously, I thoroughly enjoyed your site. Congratulations for your work. If you wish to follow back that would be great I'm at http://nelsonsouzza.blogspot.com
    Thanks for sharing!

    RépondreSupprimer
  5. Merci Vidzee, Isabelle, Manga pour vos messages.

    Thank you dear Nelson, I visited your site and congratulations on your work and research.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour jolie blog, moi aussi j'adore le fer forgé et j'en ai pas mal chez moi. J'aime beaucoup ce que vous faites.
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  7. Hi, I have been visiting your blog. ¡Congratulations for your work! I invite you to visit my blog about literature, philosophy and films:
    http://alvarogomezcastro.over-blog.es

    Greetings from Santa Marta, Colombia

    RépondreSupprimer
  8. Hello, je suis de passage, jolie blog. J'aime beaucoup le cadre de miroir baobab, il est vraiment impressionnant. Vous êtes très courageuse.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  9. Salut, en parcourant les blogs je suis tombée sur le votre, il très sympa. mes encouragement pour votre activité. J'aimm aussi bcp le fer forgé.

    Je vous contacterais peut être un de ces jours, malgré la distance.

    RépondreSupprimer